les oiseaux au printemps, saison des amours

Voici le printemps, la nature se transforme, c’est l’espoir d’une vie nouvelle qui s’annonce.
Les oiseaux s’y préparent aussi, voilà la saison des amours.
Allons observer quelques-uns de ces préparatifs et l’activité intense de cette saison.

Le plumage: on passe à la collection printemps-été

Pour séduire leur belle, les oiseaux vont revêtir leurs plus beaux atours, que l’on peut aussi appeler plumage nuptial. Quelques exemples :

le cormoran

01 - IMG_5612

Chez le cormoran on recherche l’originalité. Une tache blanche est apparue sur la cuisse, et on a adopté la coiffure été : filoplumes blanches (plumes ressemblant à des poils fins terminés par une houppette) sur la tête et la nuque, crête noire sur la tête.

La mouette rieuse Lire la suite « les oiseaux au printemps, saison des amours »

mésange charbonnière et mésange noire: comment les différencier

Ces deux mésanges présentent un certain nombre de similitudes : tête et gorge noires, joues blanches, trait blanc sur les ailes…

Mais en observant plus attentivement, voici comment les différencier :

 

mésange noire pour blog

mésange noire pour blog 2

 

mésange noire pour blog 3

Ce petit oiseau sédentaire est présent en France toute l’année, plutôt en altitude, où il apprécie les forêts de conifères. On peut rencontrer en hiver certaines mésanges d’Europe centrale qui fuient un hiver trop rigoureux.

La mésange noire trouve sa nourriture au sommet des conifères, insectes en été et graines en hiver.

Elle niche dans le trou d’un arbre, d’un muret, qu’elle va habiller de mousse, brindilles, duvet et poils pour accueillir 8 à 10 œufs en avril-mai.

Si vous avez la chance de la croiser, vous saurez la reconnaître…

Vous trouverez les photos de toutes les mésanges observées en forêt ou dans le jardin dans l’onglet « oiseaux » (mésange charbonnière, bleue, nonnette, à longue queue, noire et huppée)

 

 

les cerfs et leurs bois

le cycle des bois

Février-mars, voilà la période où les cerfs perdent leurs bois. Car les bois (qui sont des organes osseux) tombent et repoussent chaque année chez les cervidés (cerfs, chevreuils et daims).
C’est l’occasion de parler de cette parure qui leur donne une allure si majestueuse, et qui va prendre de l’ampleur au fur et à mesure des années.

Les cerfs les plus âgés sont les 1ers à perdre leurs bois (février), les plus jeunes les gardent jusqu’avril-mai. On peut donc rencontrer en ce moment de grands cerfs sans bois, et de jeunes daguets qui vont encore les garder quelques mois.

La repousse est rapide. Les nouveaux bois sont recouverts d’un velours qui les protège. Vers la fin de l’été, dès que la croissance osseuse est terminée, ce velours se dessèche et tombe. Les cerfs frottent leurs bois contre les arbres pour s’en débarrasser, on dit qu’ils « frayent »

bois de velours
bois de velours (le 27 avril)
777
bois de velours (le 27 juin)

 

IMG_2995
bois de velours (le 30 juin)

 

68.jpg             _150

le même jeune cerf aperçu le 11 juin puis le 22 juillet

Lire la suite « les cerfs et leurs bois »

nous avons froid… les oiseaux aussi!

Après un semblant d’hiver bien doux et humide, la neige et le froid sont arrivés chez nous sans crier gare. Les après-ski sont sortis, les grosses bûches de charme alimentent la cheminée en permanence, prudence sur la route, et nous voilà parés.

Nous, oui, mais pas les oiseaux qui ne trouvent plus de nourriture sous ce manteau blanc.

Même s’il ne neige pas, nous pouvons aider les oiseaux à se nourrir car tous ne seront pas capables de passer l’hiver, et ceci dès les premières gelées.

En effet, pour résister au froid, ils gonflent leurs plumes mais peuvent perdre jusqu’à 10% de leur poids en une nuit. Ils vont donc passer la journée à rechercher la nourriture qui va leur permettre de résister jusqu’au lendemain.

Quelques mangeoires feront l’affaire, pourvu qu’elles soient placées en hauteur pour éviter les prédateurs. Ces mangeoires doivent êtres approvisionnées et nettoyées régulièrement.

Vous les régalerez avec des graines de tournesol, arachides, fruits secs (noix, noisettes, amandes) tout cela non salé,

des petites graines pour les passereaux à bec fin (rouge-gorge)

de la graisse végétale

des fruits (pommes, poires) pour les grives et les merles.

Evitez la graisse animale, le pain, et surtout pas de lait qu’ils ne peuvent pas digérer.

Assurez-vous aussi qu’ils aient à boire.

Le nourrissage sera arrêté progressivement à la fin de l’hiver car les oiseaux, insectivores, doivent retrouver cette capacité à se nourrir seuls grâce à leur instinct.

Maintenant que les oiseaux de votre jardin ont de quoi se nourrir, profitez-en vous aussi, et régalez-vous à les observer!
C’est ce que nous faisons tous les jours, la preuve en images…

(cliquez sur une photo pour afficher en diaporama)

 

 

 

 

nos amis les pics

C’est l’hiver, plus une feuille sur les arbres. C’est l’occasion d’observer les oiseaux que woodynous avons entendus chanter tout l’été. Chanter ou tambouriner! Car aujourd’hui nous vous présentons trois genres de pics photographiés en forêt, ou parfois même dans le jardin:

 

 

le pivert                      le pic-épeiche                    le pic noir

Lire la suite « nos amis les pics »

le brame

Nous venons de passer la période du brame, de mi-septembre à mi-octobre.
Dès septembre, les biches se sont regroupées et les grands cerfs les retrouvent à l’endroit où ils viennent bramer chaque année, souvent une clairière ou un endroit dégagé.
Grâce à ce cri rauque, le cerf avertit les biches de sa présence et intimide les éventuels concurrents. Chacun défend son territoire, et les jeunes cerfs ne s’y frottent pas trop !
En 1 mois, le cerf peut perdre jusqu’à 20kg.
Après le brame, il devra reprendre des forces pour affronter l’hiver. Pendant cette période, il pourra trouver châtaignes, glands, faines…
Les naissances auront lieu en juin, après 8 mois de gestation.

(cliquer pour afficher en diaporama)