les cerfs et leurs bois

le cycle des bois

Février-mars, voilà la période où les cerfs perdent leurs bois. Car les bois (qui sont des organes osseux) tombent et repoussent chaque année chez les cervidés (cerfs, chevreuils et daims).
C’est l’occasion de parler de cette parure qui leur donne une allure si majestueuse, et qui va prendre de l’ampleur au fur et à mesure des années.

Les cerfs les plus âgés sont les 1ers à perdre leurs bois (février), les plus jeunes les gardent jusqu’avril-mai. On peut donc rencontrer en ce moment de grands cerfs sans bois, et de jeunes daguets qui vont encore les garder quelques mois.

La repousse est rapide. Les nouveaux bois sont recouverts d’un velours qui les protège. Vers la fin de l’été, dès que la croissance osseuse est terminée, ce velours se dessèche et tombe. Les cerfs frottent leurs bois contre les arbres pour s’en débarrasser, on dit qu’ils « frayent ».

59.jpg              20.jpg

bois de velours: photos prises le 30 avril (début de la repousse), et le 19 juin

 

68.jpg             _150

le même jeune cerf aperçu le 11 juin puis le 22 juillet

La repousse arrive à son terme pour le brame en septembre-octobre, et les cerfs, grâce à leur belle ramure, peuvent alors parader devant les biches et impressionner leurs rivaux!

Enfin, en février-mars, un nouveau cycle commence : la jonction entre le pivot et le bois se décalcifie, et les bois vont tomber pour repousser quelques mois plus tard toujours plus majestueux.

IMG_7739

le bois vient de tomber (11 mars)

img_4355.jpg

 

 

 

 

25 mars, on distingue les pivots prêts à accueillir les nouveaux bois

 

 

 

Les bois tombés au sol vont rapidement nourrir les rongeurs qui profitent de leur richesse en calcium.

 

une ramure toujours plus majestueuse

Jusqu’à sa 1ère année, le cerf n’a sur sa tête que les pivots (2 petites bosses) prêts à accueillir les bois. Ce tout jeune cerf est un « hère ».

Hère

 

hère (6 à 12 mois)

 

 

 

 

Le jeune cerf a ses 1ers bois dès sa maturité sexuelle, vers 2 ans. Ce sont 2 simples « dagues » sans ramifications, d’où le nom de « daguet ».

daguet et biche

 

 

 

daguet
(1 à 2 ans) et biche

 

 

 

 

 

L’année d’après, à la place des dagues il aura un « merrain », ce support d’où partent les pointes appelées andouillers.
Pour l’instant il n’a que le merrain et 1 andouiller, on compte 2 pointes par bois, on appellera donc ce jeune cerf un « 2ème tête ». Il a 2-3 ans.

2ème tête                 2ème tête, les andouillers se forment

2ème tête, les andouillers de massacre commencent à se former

 

Une année plus tard, avec un andouiller de plus, c’est un « 3ème tête » (3 pointes par bois).3ème tête à gauche

 

 

3ème tête (2-3 ans)

 

 

3ème tête

 

 

 

 

 

 

on peut facilement compter les
3 pointes
sur chaque bois,

et qui font de lui un « 3ème tête »

 

 

 

 

 

 

 

 

Et ainsi de suite, jusqu’à atteindre 5, 6, ou même 7 pointes par bois, on le nomme alors « 10 cors » (à partir de 5-6 ans).
A 10 ans,  sa ramure aura atteint sa taille maximum, puis elle diminuera chez le cerf plus âgé.

 

10 cors

 

Les pointes aux extrémités de chaque bois portent des noms différents:
1 pointe = une pointe
2 pointes = une enfourchure
3 pointes ou plus = une empaumure

Chaque bois peut peser jusqu’à 3 kg.

Pour terminer, et pour le plaisir des yeux, quelques beaux cerfs rencontrés dans nos forêts (cliquer sur 1 photo pour afficher en diaporama)

 

 

 

Publicités

2 commentaires sur “les cerfs et leurs bois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s