Grande Aigrette et Héron Cendré

Après le Grand Cormoran, voici deux oiseaux rencontrés au bord de nos étangs:

la Grande Aigrette

IMG_3153

Description

Ce grand oiseau échassier a un plumage blanc immaculé, un long bec jaune bien acéré, et a plus ou moins la taille du héron cendré (environ 1m de long pour une envergure d’1,5m).

Il peut vivre une vingtaine d’années.

Pendant la période nuptiale, la grande aigrette se pare de longues et belles plumes, les « aigrettes », qui partent du dos et descendent plus bas que la queue. A cette période, le lore (espace qui part de l’œil et va jusqu’aux narines) se colore en vert.

Elle n’a pas de huppe sur la tête.

Son vol est lent et fluide grâce à ses grandes ailes, son cou est alors replié.

Elle se nourrit essentiellement de poissons, mais aussi de petits rongeurs. Elle se tient longtemps à l’affût, puis allonge son long cou et d’un coup très vif elle harponne sa proie avec son bec.

Où peut-on la rencontrer ?

La grande aigrette fréquente les étangs et les cours d’eau bordés d’herbes et de roselières, où elle va nicher, tout comme le héron cendré qu’elle côtoie.

Elle est présente sur tous les continents, et en Europe plus particulièrement en Europe Centrale.

IMG_0479 - Copie

De trop belles plumes !

Pourtant, nous avons bien failli ne jamais pouvoir l’observer ! Car la beauté de son plumage a presque causé sa perte au début du siècle dernier. Les « aigrettes », ces grandes plumes dont elle se pare lors de la parade nuptiale, ont attiré beaucoup de convoitise. Fin 19ème et début 20ème siècle, elles étaient utilisées pour orner chapeaux et vêtements. Les chasses intensives à cette époque ont bien failli causer la disparition de l’espèce. Heureusement la fin de cette mode et la décision de déclarer l’espèce en statut protégé ont permis d’éviter l’irréparable.

Elle est désormais en forte expansion en France et a un statut de « préoccupation mineure »

Aujourd’hui c’est l’assèchement ou la dégradation des zones humides qui pourrait lui nuire.

(cliquer sur une photo pour afficher le diaporama)

IMG_0510

le héron cendré

IMG_7839

Ce grand oiseau est facilement reconnaissable à son plumage gris.

De ma même famille que la grande aigrette, il partage avec elle de nombreuses caractéristiques:

  • taille, envergure, habitat, alimentation
  • vol lent, le cou replié pendant le vol
  • même technique de pêche: perché dans l’eau, immobile jusqu’au passage d’une proie qu’il va harponner d’un coup vif, grâce à son bec pointu
  • la silhouette s’en rapproche également: long cou, grandes pates et bec pointu qu’il utilise comme un poignard

Il peut vivre jusqu’à 25 ans.

Lui n’a pas été persécuté pour son plumage mais, comme le grand cormoran, il a été chassé car jugé trop gourmand par les pêcheurs et pisciculteurs. On lui reproche aussi de se nourrir parfois dans les bassins privés…!

Heureusement, protégé depuis 1975, sa population a pu à nouveau progresser et l’espèce n’est plus menacée.

(cliquer sur une photo pour afficher le diaporama)

 

 

 

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s